Quand j'ai appris que j'attendais un heureux évènement, j'ai d'abord été paniquée... Bah oui, c'est aussi miraculeux de porter la vie que c'est effrayant de penser à l'étape de l'accouchement. Heureusement, mon accouchement c'est bien déroulé.

Je ne m'étais jamais posé la question de la préparation à la naissance, j'avoue que je ne savais même pas qu'il en existait autant (je suis la première de mon groupe d'amie a avoir été enceinte).

Quand mon gynécologue m'a demandé quel type de préparation j'allais suivre, j'ai eu comme un blanc, sueur froide dans le dos -un peu façon oral à l'unif-..., du coup, il m'en a renseigné quelques unes tout en m'informant que ce n'était absolument pas obligatoire.

Il m'a proposé :

  •  de participer à des séances d'informations -gratuites- proposées par la clinique dans laquelle j'ai choisi d'accoucher. Les thèmes abordés sont divers et variés allant de l'arrivée à la maternité en passant par la péridurale ou l'accouchement naturel aux premières heures de vie du bébé. J'ai été à toutes les séances avec mon conjoint.
  • Le yoga prénatale. Les cours sont accessibles dès le début de grossesse jusqu'à son terme. Les mouvements adaptés aux particularités de la femme enceinte. Le yoga est doux, lent et nous force à ce recentrer sur soi et sur le petit-être qui pousse. La respiration est primordiale ce qui aide pour le moment venu. Les positions enseignées ont pour but d'ouvrir le bassin et de diminuer les douleurs induites par la grossesse.
  • La préparation aquatique. C'est la préparation que j'ai préféré puisque dans l'eau je n'avais plus mal au dos. L'eau (chaude) nous porte ce qui facilite les exercices d'étirements du périné et de protection du dos. On y apprend aussi à maitriser au mieux sa respiration.
    La sage-femme qui anime cette préparation est a l'écoute de chaque participante puisque, dans mon cas, le nombre était limité à 5, les cours accessibles dès la 26e semaine d'aménorrhée.

J'ai choisi de suivre ses trois préparations. J'ai du interrompre le yoga à ma 30e semaine à cause de contractions nécessitant une mise au repos. J'ai néanmoins pu continuer la préparation aquatique jusqu'à ma 35eme semaine.

Il existe d'autres préparations que je n'ai pas testé mais que je vous cite.

  • La kiné prénatale
  • La méthode Psycho-Prophylaxie Obstétricale (la plus connue en France mais étonnement peu répendue en Belgique) qui permet aux futurs parents d'apprendre le déroulement de l'accouchement et ainsi de pouvoir tout anticiper. Accessible dès le 7e mois de grossesse.
  • L'haptonomie qui consiste à entrer en communication avec son enfant bien avant la naissance. Accessible dès le 4e mois de grossesse.
  • L'accuponcture qui vise à préparer, apaiser et détendre le corps en vue de l'accouchement.
  • La sophrologie
  • La fasciathérapie (massages)
  • Des cours de chants prénataux

Il n'y a donc pas une méthode de préparation à l'accouchement et à la naissance mais plusieurs. Ce qui compte c'est de trouver celle dont on a besoin et qui nous correspond et pas celle qu'une copine à tester ou celle que j'ai préféré.

Vous avez choisi quel type de préparation/accompagnement à la naissance ? A refaire vous feriez le même choix? Dites-moi tout dans les commentaires